Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du rouge à l'orange

2017 dans le brouillard

7 Octobre 2015 , Rédigé par Serge92

Il y a un peu moins d'un mois, j'ai quitté Nouvelle Donne après un peu moins d'un an et demi passé dans ce mouvement...

Je pourrais énoncer la liste des éléments qui m'ont amené à quitter ce mouvement qui avait généré un tel espoir chez moi mais je ne tiens pas à me rajouter à celles et ceux qui ont quitté ce mouvement avec plus ou moins de fracas au cours des mois précédents... Cela n'apporterait, de mon point de vue, rien d'intéressant et si j'ai quitté ce mouvement, je souhaite le meilleur à ceux qui restent en espérant qu'ils/elles trouvent le mode de fonctionnement et le positionnement qu'ils appellent de leur vœux...
Disons pour faire court que je ne me reconnais pas dans le positionnement de la plupart de mes ex collègues de Nouvelle Donne...

Une fois cela dit, je suis de retour à la case départ avec cette lancinante question: Vers quoi doit se tourner un citoyen tel que moi, le cœur à gauche mais non dogmatique, passionné de politique et convaincu qu'on peut encore remettre le pays (voire le monde) sur de bons rails si une volonté collective apparaît...

Posons déjà le contexte politique:

Les espoirs portés par la victoire du candidat PS en 2012 ont été complètement laminés par une bien triste réalité: Le PS n'est plus de gauche, Le PS n'a ni la volonté ni le courage de s'opposer aux forces économiques et financières qui emmènent le monde vers l'abime, pire même, ils se comportent en valets honteux de ces mêmes forces, au point que l'on a beaucoup de mal à les distinguer de l'UMP/LR d'un point de vue politique hormis sur les questions sociétales...

Les quelques promesses qui pouvaient redonner la primauté au politique sur la finance n'ont , soient pas été tenues, soient ont fait l'objet de lois donnant l'illusion de faire quelque chose mais qui en réalité ne changeaient pas grand chose...

Bref, je dirais à mes amis de gauche qui ont voté pour le PS au nom du vote utile qu'il ne faut surtout pas réitérer cette erreur... Le vote PS est le vote inutile par excellence...

L'UMP/LR, qui a amplifié sa mue libérale et qui promet un grand chambardement social pour le plus grand bonheur des grands patrons et des marchés financiers, finira à terme par choisir Nicolas Sarkozy comme candidat en 2017. Nul besoin de rappeler la période 2007-2012 pour comprendre que ce n'est pas une perspective très réjouissante... Sans compter que les tenants d'une droite dure et rétrograde, dont certaines déclarations les rapprochent de la droite extrême, ont le vent en poupe actuellement au sein de ce mouvement...
Bref tout cela n'a rien de réjouissant et s'il y a eu un jour un esprit gaulliste dans ce mouvement, il n'est plus que l'ombre de lui même...

Le PCF et le parti de gauche se bouffent le nez au sein du Front de Gauche pour des questions d'égo, de politique politicienne et de dogmatisme, avec un PCF qui est vent debout contre le gouvernement PS mais n'hésite pas à s'allier au PS à toutes les élections locales pour préserver son réseau d'élus, se privant de toute crédibilité... Le PG étant lui un peu plus cohérent en cherchant des alliances avec d'autres partis de gauche alternatifs et en rejetant des alliances avec le PS mais cela reste très brouillon pour le moment...

Un centre qui n'en est pas un même si François Bayrou, sentant que l'UMP tend vers Sarkozy, commence à prendre un ton plus dur et offensif, laissant entendre qu'il pourrait de nouveau candidater en 2017 si tel était le cas, même si, dans le cadre des régionales de décembre, le MoDem s'est très majoritairement rallié à l'UDI et l'UMP/LR, confirmant son statut de mouvement de droite très modérée mais de droite quand même...

Des Verts qui hésitent entre gauche alternative et ralliement au social libéralisme du PS avec le départs de quelques pontes de ce mouvement qui ont rejoint Benhamias pour créer une nouvelle chapelle sociale-libérale-ecolo-démocrate dont on sent bien qu'ils sont très proches du PS...

Ceux qui restent à EELV semblent eux tendre vers la gauche alternative...

DLF (Debout la France) de Nicolas Dupont-Aignant est un mouvement qui m'intrigue par son positionnement...
Je l'ai longtemps assimilé à un mouvement situé entre l'UMP et le FN, du même genre que le MPF de Philippe de Villiers donc très à droite...
Mai j'ai lu leurs propositions et j'avoue être très surpris....
Il est de droite mais une droite républicaine et gaulliste qui n'est pas inintéressante même si j'ai de vraies réserves sur des points précis...

Néanmoins, en matière d'économie, d'éducation, de démocratie, certaine propositions pourraient très bien être reprises par des gens de gauche...

Ce mouvement est eurosceptique et propose une sortie de l'euro pour en faire une monnaie commune et plus unique ainsi que la transformation de l'union européenne en une confédération dans laquelle les nations retrouveraient du pouvoir.

J'ai longtemps pensé que l'euro n'était pas la cause des problèmes car n'étant qu'un outil... De mon point de vue, c'est avant tout la façon dont on l'utilise qui peut poser problème...

Mais force est de constater que ceux qui l'utilisent le font de fort mauvaise manière et ont fait en sorte qu'on ne puisse leur en enlever le contrôle...

L'euro ne me posait pas de problème tant que je le pensais réformable pour le mettre au service des citoyens... mais vu qu'il est entre les mains des valets de la finance internationale qui ont juridiquement verrouillé leur contrôle dessus, j'avoue envisager qu'il faille en sortir pour reconstruire quelque chose de différent...

Enfin le Front National: Cela ne vous surprendra pas si je vous dis que mes valeurs sont à l'opposé de celles de ce groupe et que je considère que sa venue au pouvoir serait néfaste à tout points de vue... C'est le seul mouvement qui, s'il était en situation de gagner, pourrait m'inciter à voter pour le PS, l'UMP/LR, une chèvre, une poêle à frire, un ragondin, une mite, bref, si je me retrouve face à un choix FN contre autre chose, je voterai pour l'autre chose quitte à m'équiper d'une pince à linge...

Cela fait 18 ans que je suis engagé politiquement, d'abord au PCF, ensuite au MoDem puis enfin à Nouvelle Donne... De tout cela, je retire une chose un peu paradoxale: Si je pense que le clivage droite/gauche a un sens et que je me sens moi même de gauche, force est de constater que les clivages sont brouillés...

Quelles possibilités pour 2017 ?


La gauche alternative et/ou radicale, dans laquelle je mettrai PCF, PG, EELV et d'autres mouvement comme Nouvelle Donne (mais pour cette dernière cela semble compliqué vu l'attitude anti partis politiques d'une partie des adhérents de ce... parti politique), aurait grand intérêt à s'unifier pour proposer une plateforme commune de transformations profondes de la société au profit du bien être des citoyens... Malheureusement, entre querelles d'égo, dogmatismes parfois basés sur des détails et ambitions politiques diverses, ces forces qui ont tout pour s'entendre, pour peu qu'elles soient capables de faire les compromis nécessaires à une alliance, continuent à patauger dans une sorte de marécage idéologique qui ne leur donne aucune chance dans le cadre des échéances électorales...
Si une telle plateforme, réellement solide et fiable (je dis réellement car s'il s'agit d'un attelage bancal pour faire genre on est unis, ce sera sans moi), venait à se constituer, je pense que je soutiendrai son/sa candidat/candidate pour les échéances de 2017... Malheureusement, je suis assez pessimiste sur la capacité de ces forces à réussir là où elles échouent depuis de nombreuses années....

Dans l'hypothèse probable où cela n'adviendrait pas et étant entendu que l'élection présidentielle est l'élection la plus importante car elle conditionne les législatives derrière et que la fonction présidentielle est la seule capable de mettre en œuvre les transformations profondes nécessaires au pays, il faudra donc que je soutienne un homme/une femme parmi les candidat-e-s qui se présenteront à la présidentielle...

Je n'en vois que deux, à ce jour, à même de représenter ce recours, tous les deux honorables et dotés d'un courage politique certain:

1) François Bayrou sous réserve qu'il coupe les ponts avec la droite pour redevenir le représentant de ce centre indépendant qu'il a été et sous réserve du programme qu'il présenterait. Si j'ai quitté le MoDem début 2014 du fait de son changement de positionnement politique et de la façon dont cela s'est fait, je garde de l'estime pour cet homme qui a été par le passé capable de prendre de vrais risques par conviction, qui est doté d'une réelle droiture, de valeurs saines, d'un attachement sincère aux vrais gens et d'une méfiance innée des forces financières qui font tant de mal à notre pays...

2) Nicolas Dupont Aignan pour les raisons que j'ai exprimé plus haut, parce qu'il semble également être un homme intègre et courageux et qu'il a également une réelle méfiance des forces financières dont j'ai déjà parlé... Alors bien sûr, j'ai des points de désaccord avec lui mais la situation de notre pays est tellement dégradée et l'urgence est telle que je suis prêt à passer outre les réticences naturelles de l'homme de gauche que je suis, si j'estime que c'est la seule option viable...

J'ai décidé de ne ré-adhérer à aucun mouvement politique pour le moment, mes expériences précédentes ayant quelque peu entamé ma motivation et mon énergie... Je serai donc un citoyen libre politiquement mais qui continuera à suivre la vie politique de près et à exprimer ses idées voire préférences politiques s'il l'estime nécessaire...

Ajout de 17h50: Je viens de voir une interview de Jean Luc Mélenchon qui est un excellent orateur et énonce certaines vérités mais je dois reconnaître que parfois, sa violence verbale me fait un peu peur... C'est pourquoi je ne l'ai pas mis dans la liste des recours possibles... Mais il a le potentiel pour y être pour peu qu'il apprenne à utiliser son talent verbal de façon et au moment adapté...

Partager cet article

Commenter cet article