Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du rouge à l'orange

Nouvelle Donne

20 Février 2014 , Rédigé par Serge92

Avec mon départ du MoDem, s'est ouvert une période de réflexion quant à mon positionnement politique. Après 10 ans de PCF et 7 ans de MoDem, je me suis retrouvé orphelin de mouvement politique.

Alors que faire ?

Rejoindre les blasés et autres déçus de la politique et me réfugier dans le camp du "tous pourris" ?

Rejoindre un des grands partis institutionnels ?

Me désintéresser purement et simplement de la chose publique ?

Rejoindre un parti plus extrême ?

Bref , j'étais bien embêté...


Déjà, l'option de me désintéresser de la chose publique ou bien du "tous pourris" est à exclure car j'aime la politique depuis que je suis gamin et j'aurais du mal à décrocher... Et je continue à y croire malgré tout...

Reste l'option de rejoindre un nouveau parti...

Faisons un tour de l'échiquier politique


Déjà les trucs rapides: Il est évident que l'extrême droite est exclue d'emblée... Mes valeurs profondes sont en parfaite contradiction avec les idées portées par ces mouvements donc aucune chance de m'y voir...

DLR et l'UMP sont exclus aussi... je n'adhère pas à ce que portent ces mouvements et je ne vois pas trop ce qui pourrait m'en rapprocher...

L'UDI: Le rapprochement du MoDem avec ce mouvement pour lequel je n'ai que peu d'estime est une des raisons ( pas la seule et pas forcément la plus importante) qui m'a fait quitter le MoDem donc il serait illogique que je m'y rallie...


A ce niveau de ma démonstration, une conclusion s'impose: la sensibilité de gauche qui a toujours été la mienne n' a pas disparu et le MoDem était l'ultime frontière au delà de laquelle je ne pouvais aller...

Reste donc la gauche... ou plutôt devrais je dire LES gauches...

Je ne parle pas du NPA ou de LO beaucoup trop dogmatiques et irréalistes pour moi...

Le PCF aurait pu être une option... après tout, j'y ai passé 10 ans, les gens y sont honorables et contrairement à ce que certains pensent, la parole y est plutôt libre...
Je pourrais très bien adhérer de nouveau à leurs idéaux mais malheureusement, ce qui m'avait amené à le quitter en 2007 est toujours d'actualité... Il s'agit du dogmatisme, du manque de crédibilité ainsi que du refus de voir la réalité de certains problèmes en face...

Le PG de Mélenchon... Le problème avec ce mouvement c'est qu'il tourne autour d'un homme Jean Luc Mélenchon que je n'apprécie pas vraiment... Son aspect dur et limite agressif parfois me rebute... parfois, il me fait même un peu peur...
Sans compter que ce parti n'est pas épargné par un dogmatisme plus poussé, de mon point de vue, que celui du PCF.


Europe Ecologie Les Verts: Parti qui devrait m'être sympathique mais j'ai toujours été perplexe face à l'écologie politique... Pour moi, les questions environnementales sont très importantes mais pas plus (ni moins) que les autres.... Tout est lié et donner prééminence à cet aspect écologique au détriment des autres n 'est pas le meilleur moyen d'arriver à un résultat...
De plus, il y a une facette très politisée pour ne pas dire politicienne dans ce mouvement qui me dérange...


Le PS (et ses partis satellites): De mon point de vue, l'existence de ce parti sous sa forme actuelle est profondément illogique car il réunit sous une même appellation des gens divers avec des idées très différentes... La diversité n'est pas une mauvaise chose en soi mais l'écart dans ce mouvement est tellement important qu'il en perd toute cohérence...
Il n'est plus qu'un instrument de conquête de pouvoir...
J'aurais d'ailleurs pu faire la même critique concernant l'UMP...

Pour moi, le pouvoir pour le pouvoir n' a aucun intérêt... Si on ne prend pas le pouvoir pour réellement agir sur le réel, autant ne pas le faire...

Que me reste il alors ?

Il y a actuellement deux mouvements en cours de construction qui semblent pouvoir constituer une nouvelle offre politique.

* Nous Citoyens, dont le président est un entrepreneur qui s'appelle Denis Payre.


Ce mouvement se présente comme citoyen et non partisan.

J'ai consulté son site et la première chose qui m'a interpellé, c'est que dans la partie projet, dans chacune des thématiques, il y a des constat et des axes de projet suffisamment généraux pour ne rebuter personne mais qui ne disent pas grand chose sur l'orientation profonde du mouvement.
Alors bien sûr, ils indiquent vouloir créer le projet sur une base participative mais même avec ce type de fonctionnement, il faut des éléments de cadrage qui permettent de ne pas partir dans tous les sens.

Alors, peut être que je manque de finesse mais je ne vois pas trop le cadre...

Il y a bien quelques éléments qui me donnent l'impression d'une orientation plutôt libérale économiquement parlant (donc pas mon truc du tout) mais sans que cela soit clair...

Avec ma sensibilité de gauche, je me vois mal adhérer à un mouvement dont j'ai du mal à définir les orientations principales et pour lesquelles mes premières impressions sont négatives...

 

* Nouvelle Donne, dont le porte parole le plus visible est Pierre Larrouturou.

Contrairement à Nous Citoyens qui décline une série de thématiques avec des explications assez générales, Nouvelle Donne présente le cadre de son projet par le biais de 20 propositions traitant de différents domaines.

Il s'agit de propositions assez précises qui s'appuient sur des éléments factuels et l'orientation progressiste et sociale est clairement assumée. Ce mouvement est clairement marqué à gauche. On y retrouve d'ailleurs des gens qui étaient auparavant au PS ou à EELV... Il y en a même qui étaient auparavant au MoDem. :)

Pour autant, ce n'est pas un programme clé en main puisque l'objectif est de créer un projet complet en se basant sur une démarche participative et démocratique impliquant fortement les adhérents.

Ce nouveau mouvement, né il y a quelques mois, semble être une tentative de transposition dans le champ politique d'une initiative dénommée "Roosevelt 2012" qui est un collectif citoyen ayant pour objectif de réfléchir aux moyens d'arriver à une société plus juste et solidaire en formulant des propositions.
Pour autant, les deux structures semblent vouloir conserver chacune leur indépendance l'une vis à vis de l'autre et ne revendiquent, sauf erreur de ma part, aucun lien direct entre elles.
Le nom de Nouvelle Donne n'a pas été choisi au hasard puisqu'il s'agit de la traduction en français de "New Deal" , nom du projet politique que porta aux Etats Unis le président Franklin Delano Roosevelt dans les années 30.

Ce choix est intéressant car ce président américain s' est caractérisé par son volontarisme et sa capacité à prendre des décisions fortes avec une réelle dimension sociale dans une période importante de crise économique. Il se caractérise aussi par son opposition et ses décisions face aux dérives du monde de la finance.
Bref, ce mouvement semble vouloir porter un programme volontariste et ferme à visée humaniste avec une forte dimension sociale tout en restant argumenté et crédible.


Cerise sur le gâteau:  La volonté d'une démarche participative et de respecter les adhérents.


Vous l'aurez compris, je me retrouve plutôt en phase avec ce projet que porte ce mouvement naissant.


C'est pourquoi, j'ai formellement adhéré, il y a trois jours, à Nouvelle Donne en espérant que ce mouvement ne tombe pas dans les travers qui ont touché le MoDem qui m'avait pourtant donné tant d'espoir.

C'est donc une nouvelle aventure qui commence... :)

 

Lien vers le site de Nouvelle Donne: http://www.nouvelledonne.fr/

Partager cet article

Commenter cet article