Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du rouge à l'orange

Au 2nd tour, je vote Alain Dolium

15 Mars 2010 , Rédigé par serge92 Publié dans #Non classé

Nous y voilà,

nous connaissons enfin le résultat du premier tour des élections régionales...

Pour notre mouvement, le score est extrêmement bas avec 4,24% (à priori ça doit être plus si on prend en compte notre absence de liste en Languedoc Roussillon).Dans les régions, les scores tournent autour de 4% avec une pointe pour Jean Lassalle en Aquitaine avec 10.4% et Rodolphe Thomas en Basse Normandie avec 8.9%.

En Ile de France avec 4.1%, Alain Dolium ne réussit pas à concrtiser malgré son energie et la bonne campagne qu'il a mené dans des conditions très difficiles.Pour autant je ne regrette pas le choix de ce candidat qui s'est avéré être un candidat de conviction avec une vraie energie et de vraies valeurs.J'espère qu'il persistera dans la voie de la politique et que j'aurais de nouveau l'occasion de le soutenir dans de futures échéances électorales.

Passé ce petit tour d'horizon des différents résultats, une question se pose: Et maintenant ?

Passé un petit moment de découragement (environ 2 heures) et après reflexion, je pense que tout n'est pas completement perdu...

Alors certes ce résultat n'aide pas mais je pense qu'il peut constituer l'electrochoc nécéssaire pour nous relancer.

Une des choses qui nous a plombé, les defections de certains de nos responsables locaux (je pense particulièrement à mon département des hauts de seine) est peut être une chance de faire monter une nouvelle génération enfin débarrassée de tous les dinausaures qui en étaient restés à la politique version petit notable défendant son territoire.

Le cas Lepage

Petite aparté concernant les responsables pour traiter d'une responsable en particulier, nationale celle là,  Corinne Lepage. Ma position de militant la concernant est claire, limpide et sans langue de bois: elle doit partir maintenant du mouvement démocrate qu'elle demissionne ou qu'elle soit exclue , peu m'importe.

Autant je pouvais accepter qu'elle exprime des désaccords stratégiques sur la tenue de notre mouvement même à l'encontre de François Bayrou, autant je ne peux accepter le soutien qu'elle a apporté en pleine campagne à certaines listes Europe Ecologie ( que ce soit un  soutien direct comme en Alsace ou de la complaisance vis à vis des cap21 alliés localement à EE) alors qu'existaient en face des listes du MoDem. Je ne peux l'accepter , pas tant pour des considérations de concurrence interne au mouvement que pour l'affront que cela constitue vis à vis des militants qui ont tractés dans le froid ou boité ou participé à des réunions publiques, bref des militants qui ont donné le meilleur d'eux même pour leur mouvement et qui ont vu une vice presidente de leur mouvement soutenir une liste adverse.

Et maintenant ?

Je pense que l' une des premières décisions que va devoir prendre le siège doit être de provoquer de nouvelles elections internes au niveau des différents échelons du mouvement pour le remettre en ordre de marche et lui permettre de se reconstruire. Cela sera long mais je pense qu'avec de la sincérité et de la conviction, c'est possible.

Il me semble qu'il va également falloir rectifier un déséquilibre dans l'organisation locale de notre mouvement: Il me parait clair qu'une erreur a été commise en donnant à l'échelon départemental l'essentiel des pouvoirs alors  qu'il n'était pas le niveau le plus pertinent pour mobiliser les militants et qu'il favorisait l'emergence d'une logique de barons locaux.

Il me semble que le pouvoir au niveau des territoires devrait revenir aux sections locales qui sont au plus proche du terrain et des militants.Ce n'est qu'à cette échelon là que nous pourrons recréer une dynamique militante, seule à même de restaurer la force de notre mouvement. Il est bien évident que les moyens, enparticulier financiers, devront être rendus aux sections afin que celles ci puissent réellement faire vivre leur activité.Dans ce schéma, l'echelon departemental n'aurait plus qu'un rôle de coordination et d'organisation des sections mais en aucun cas un rôle de contrôle.

Pour ce qui est de l'échelon national, sans doute va t il falloir revoir certaines choses. J'ai lu une idée peut etre interessante qui consisterait à segmenter la presidence nationale avec un François Bayrou qui serait le président "strategique" du mouvement et aurait la charge de la reflexion stratégique et politique du mouvement ainsi que la préparation de l'échéance présidentielle et un président "executif" qui aurait la charge de la gestion pratique du mouvement à proprement parler, étant entendu que le président executif devra s'engager à ne pas briguer d'une façon ou d'une autre l'investure pour la présidentielle.

 

Certains eminents bloggueurs démocrates, surement sous le coup de l'emotion, en appellent à la renaissance de l'udf  et de son positionnement de centre droit. Je ne pense pas que l'on puisse réellement avancer en regardant constamment dans le retroviseur.L'udf a eu sa pertinence en son temps mais dorénavant il est temps de construire quelquechose de nouveau et surtout garder le cap de l'indépendance vis à vis des vieux blocs du XXeme siècle.

Je dis à ces gens là de se méfier de la tentation d'idéaliser le passé... L'udf a certainement eu de bons côtés mais aussi des côtés sombres...

Moi qui suis dans les Hauts de seine, j' ai pu constater le comportement d'anciens udf qui ayant pourtant  toutes les manettes en main  au niveau du département n'ont su que diviser, intriguer et finalement quitter le mouvement en pleine campagne, retombant ainsi dans leur logique de petits notables locaux. Je ne met pas en cause tous les udf, certains étant restés loyaux à notre mouvement, je dis simplement qu'il est souvent tentant d'idéaliser le passé en oubliant les sombres réalités de ce même passé.

On se retrouve face à un challenge intéressant qui va consister à reconstruire un mouvement parti sur de mauvaises bases pour en faire ce qu'il aurait dû être dès le départ. Cette défaite, pour dure qu'elle soit, sera l'occasion pour nous de découvrir une vertue ô combien négligée et pourtant importante pour que les citoyens retrouvent confiance en nous: L'humilité.

En tout état de cause, je continuerai à militer au MoDem et à porter nos valeurs et idées.

Pour ce qui est du titre de mon billet, il correspond simplement à la décision que j'ai prise concernant le 2nd tour des régionales dans ma région Ile de France.

Etant issu de la gauche, il aurait été facile pour moi de retourner à mes anciennes amours et voter pour la liste de gauche.

J'aurais pu aussi choisir l'abstention mais je suis trop attaché au concept de démocratie pour faire ce choix.

Mais si j'y réflechis bien, en quittant le pcf et en rejoignant le MoDem, j'ai fait un constat: l'opposition stérile droite gauche existant dans notre pays depuis 50 ans empêche le pays d'évoluer et de trouver les solutions intelligente pour apporter du bien être à ses habitants.La seule solution est de sortir définitivement de cette logique pour construire une nouvelle voie... Je ne reviendrai pas en arrière et je ne veux être ni de droite ni de gauche... Le qualificatif de démocrate me convient parfaitement.Je ne vois donc aucune raison de voter pour une des listes en présence au second tour qui persistent à raisonner avec de vieilles logiques dépassées.

En conséquence, j'utiliserai donc le bulletin de vote du 1er tour du mouvement démocrate pour mon vote du 2nd tour.Je suis bien conscient qu'il sera considéré comme un vote nul mais il aura au moins  le mérite d'exprimer clairement ma façon de voir les choses.

 

Bonne fin de soirée et surtout, gardez la foi :o)

Partager cet article

Commenter cet article

serge92 20/03/2010 00:02

Avant l'election presidentielle de 2007, j'avais toujours voté à gauche et jamais je n'aurai imaginer voter autre chose...

Et ce dimanche, par ce vote que je vais faire, je vais définitivement tourner la page du bi partisme en refusant de retomber dans la logique bloc contre bloc qui a été la mienne pendant des années...

C'est légerement euphorisant... comme un goût de liberté...

@Airlane: Oui, j'ai reçu le mail d'Alain Dolium et je suis content qu'il continue le combat car je pense que c'est un type bien :o)

airlane 18/03/2010 23:48

Merci Serge pour l'idée que tu me donnes pour le vote au second tour car je ne veux pas voter PS et encore moins UMP... Je n'aime pas non plus m'abstenir et nul pour nul autant mettre dans l'enveloppe un document qui veuille dire quelque chose (lol ! je vais surement être la seule dans ma ville)...

Tu as dû recevoir comme moi le mél d'Alain Dolium qui remercie les militants et qui confirme qu'il continue le combat pour le Mouvement Démocrate.

Quant à Corinne Lepage nous savons depuis hier qu'elle a donné sa démission. Je salue sa grandeur d'âme pour avoir dit sur France Info je crois qu'elle avait attendu les résultats du 1er tour et les accords de second tour avant de le faire pour ne pas gêner... On voudrait bien la croire après qu'elle nous ait savonné la planche depuis plus de 6 mois dans tous les médias.

Pour ce qui est de Génération Ecologie avec qui nous étions alliés par exemple dans le Val d'Oise j'ai vu que dans d'autres régions ils appelaient à voter UMP.

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort (Nietzche)

Orange Verte 15/03/2010 16:27

Corinne Lepage est devenue tellement impopulaire chez les militants Modem qu'elle n'a aucune chance de rassembler son "mouvement ecolo démocrate "
Qu'elle aille chez les Verts mais attention ce sont les cactus qui l'attend

serge92 15/03/2010 14:48

Bonjour Laurent,

Je comprend ta volonté de ne pas exclure mais il y a des cas où ne pas réagir serait assimilable à de la faiblesse...
Concernant le cas spécifique de Corinne Lepage, je ne vois aucun moyen de continuer avec elle...
Le fait pour elle d'avoir soutenu des listes concurrentes alors que les militants modem luttaient sur le terrain pour porter nos idées est inadmissible...

Si elle s'était contenté de critiquer la strategie du mouvement ou l'attitude de tel ou tel dirigeant de notre mouvement, c'était rattrapable mais là, elle a fait affront aux militants et çà, ce n'est pas possible de la part d'un dirigeant politique... Alors soit elle part d'elle même soit elle sera exclue..
Entends moi bien, je ne cherche pas à faire d'elle la responsable de notre échec, je dis simplement que la déloyauté dont elle a fait preuve ne permet pas au simple militant que je suis de pouvoir imaginer de travailer avec elle...

Pour ce qui est des alliances, encore faut il que cela soit cohérent... Par exemple s'allier avec europe ecologie serait un non sens tant que celle ci sera menée par les verts qui sont clairement inféodés au parti socialiste....

Des mouvement comme generation ecologie ou le mouvement ecologiste independant me semblent déjà plus interessants mais là encore, il faudra s'assurer de la concordance des valeurs...


Bonne journée

Laurent Lesbats 15/03/2010 12:58

Je retiens une idée dans tes propositions :
La nécessité de donner une plus grande autonomie aux équipes locales. C'est à elles d'agir sur le terrain et de désigner les candidats aux élections.

Je ne suis pas partisan des exclusions. Ne cherchons pas de boucs émissaires. Nous serions plus efficaces si nous introduisions, dans notre fonctionnement interne, plus de démocratie.

N'excluons personne, mais laissons la porte ouverte pour les entrants et les sortants.

Cherchons des alliances parmi les forces qui quittent le navire UMP et tournons nous vers les écologistes, dont certains sont proches de nous.