Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du rouge à l'orange

Régionales 2010: Un nouvel espoir

6 Février 2010 , Rédigé par serge92 Publié dans #92, #Dolium, #ile de france, #Meudon, #MoDem, #mouvement democrate, #Non classé

Il semblerait que la campagne électorale pour ces régionales risque de se concentrer sur une courte période au vu du peu d'intérêt qu'elle semble pour l'instant susciter pour 90% de la population.

Il était donc temps de partir en campagne et de lancer une dynamique afin de porter à la connaissance de nos concitoyens nos propositions pour la région .

Point positif, nous avons une excellente tête de liste régionale en Ile de France: Alain Dolium , dynamique, combatif et connaissant la région Ile de France dont il est issu.

Nous avons également un excellent programme régional basé à la fois sur le programme élaboré au national par les militants et présenté  au congrès d'Arras ainsi que sur les problématiques existant dans notre région (Emploi, Logement,Transport,Développement durable,Formation/Éducation).

Les semaines précédentes n'ont pas été faciles pour notre mouvement, entre des sondages assez faibles et quelques défections de responsables mais nous sommes toujours debout...

Peut être fallait il en passer par là pour pouvoir se relancer (un bon électrochoc en quelque sorte). Une chose est sûre maintenant: avec tout ce que nous avons traversé, il n'y a plus grand chose qui peut nous atteindre...

A titre personnel, je suis bien remonté et prêt à me coltiner cette campagne électorale en allant à la rencontre des gens, écharpe orange en bandoulière.

Le Dimanche 24 janvier, j'étais donc à 10h00 à la maison de la chimie à Paris dans laquelle a eu lieu le meeting MoDem de lancement de la campagne des régionales.

A cette occasion, nous ont été présentées les têtes de liste des différentes régions qui ont parlé l'une après l'autre de la vision qu'ils/elles avaient de cette campagne et de leur programme.

J'avoue que cela m' a mis du baume au cœur car même si je ne les connais pas tous, ils semblent vraiment être motivés pour porter fièrement nos couleurs et nos idées.

Certains ont fait particulièrement sensation:

  • Alain Dolium pour son volontarisme, son charisme et aussi parce qu'il était le régional de l'étape.
  • Pascal Monier en Région Poitou Charente qui a été longuement applaudi pour les raisons que vous savez suite aux manœuvres de débauchage lancées par Segolene Royal. Sa détermination à défendre notre autonomie faisait plaisir à voir. Sa campagne sera placée sous le signe de l'équilibre, nécessaire quand il s'agit de gérer une instance comme une région qui a un fort impact sur la vie de ses habitants.
  • Jean Lassalle, toujours excellent et d'une grande sincérité. Ses discours sont toujours poignants car on sent qu'il viennent du cœur.Il n'a pu s'empêcher de chanter à la fin de son intervention. C'est vraiment un grand bonhomme.
  • Azouz Begag, toujours très fin et spirituel avec une envie de se battre dans cette campagne et qui nous a donné des nouvelles de son cousin Rachid ;o)

Une mention spéciale à la représentante de la Martinique qui remplaçait la tête de liste locale retenue sur place pour cause de référendum: Son discours a été vibrant et d'une grande force quand elle évoquait les sols pourris par la pollution et les problèmes économiques que connaissent les Antilles en général. Je n'ai plus son nom en tête et je m' en excuse car je l'ai trouvé extrêmement percutante.

Je ne vais pas  citer l'ensemble de nos candidat(e)s  mais tous semblaient très biens et réellement motivés.

Chaque région s'est dotée d'un site de campagne et vous pourrez toutes les retrouver sur le site national: http://regionsdemocrates.fr

Pour notre site régional en Ile de France c'est :  http://iledefrancedemocrate.fr

La campagne s'est ensuite déclinée au niveau départemental avec le lancement de la campagne dans les Hauts de Seine à Sceaux ce jeudi 4 février (en soirée cette fois ci) en présence d'Alain Dolium et des têtes de liste départementales Chantal Brault et Pierre Creuzet, tous deux membre de la présidence collégiale du MoDem 92 et investis de mandats locaux (Adjointe au maire de Sceaux pour Chantal Brault et conseiller municipal de Nanterre pour Pierre Creuzet).

Je suis arrivé avec une heure de retard pour raisons professionnelles et ai donc raté la partie consacrée à l'organisation de campagne mais j'ai néanmoins pu assister aux interventions de nos tête de liste ainsi qu'aux réponses à certaines questions posées par une salle bien remplie (une bonne centaine de militants présents).

Il ne manquait plus que l'échelon local, comme dans ma ville, qui a subit, au cours des mois passés , une période difficile avec  quelques désistements de certains responsables.

Notre mouvement local a eu jusqu'ici une activité très faible au niveau militant mais comme je le disais plus haut, il sortira peut être de cette période difficile le renouveau nécessaire à notre section.

Alors bien sûr, je sais que chez beaucoup, les doutes sont grands et le départ d' Antoine Dupin n' aide pas... Néanmoins, je pense qu'il faut remettre les choses à leur place... Je crois que toutes et tous,tant que nous sommes, nous avons adhéré au MoDem  attirés par un positionnement et un discours qui rejetait le dogmatisme dans notre vie politique et qui prétendait rassembler toutes les bonnes volontés , au delà des lignes de confrontations souvent artificielles ,pour mettre les préoccupation des citoyens au cœur de notre action.

Alors on peut apprécier telle ou telle personne mais au final, ce sont les idées et les valeurs qui comptent.

Nous avons un programme fourni, des têtes de liste volontaires, nos valeurs sont clairement définies, notre autonomie comme force politique nouvelle et détachée des deux grands blocs est acquise (et nous le payons assez cher pour pouvoir l'affirmer)...  Alors, même si l'on peut regretter qu' untel ou untel ne soit plus là, cela ne doit pas empêcher nos idées et nos valeurs de grandir. Et pour ce faire , elles ont besoin des militants qui sont le cœur de notre mouvement.

Elles ont besoin d'eux maintenant pour la campagne régionale et aussi après pour reconstruire notre action locale.

Cette campagne électorale peut vraiment être l'occasion de renouer des liens, restaurer l'unité et mettre en place des modes de fonctionnement plus à même de remettre chaque adhérent au centre des décisions.

Cela ne se fera pas en trois jours ni d'un claquement de doigt et cela nécessitera une implication militante sur la durée mais je pense que l'on peut...que l'on va y arriver.

Dans les prochains jours et prochaines semaines, la présidence locale lancera des invitations à participer aux différentes actions  dans le cadre des régionales que ce soit notre présence sur le terrain pour rencontrer les citoyens ou d'autres types de démarches .

Je vous invite donc à répondre à ces appels et à nous rejoindre pour faire vivre notre mouvement local et lui permettre de prendre un nouveau départ.

Partager cet article

Commenter cet article

benoitb 15/02/2010 12:43

Encore une fois, le MoDem va à une bataille électorale sans projet clair. Or pas de projet, pas d'électeurs.

Je viens d'envoyer le message suivant à François Bayrou :
http://benoitb.lesdemocrates.fr/2010/02/des-projets-pour-nos-regions/