Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du rouge à l'orange

Elections des instances départementales du MoDem 92 (suite)

25 Septembre 2008 , Rédigé par serge92 Publié dans #Non classé

Me revoilà donc avec la deuxième partie de ma réflexion sur les élections du modem des hauts de seine.

Dans ce billet je traiterais de ma vision des deux listes en compétitions.Je précise bien ma vision et pas forcément la réalité car entre ce que l'on peut voir et ressentir et la réalité, il y a parfois un gouffre.

Alors commençons par la vision théorique  via les relais que constituent les professions de foi papier et les sites internet.

 

Les sites internet des différentes Listes

 

  • Bloc "Antoine Dupin"

Liste Démocrates du 92 en action (Antoine Dupin) :  http://www.democrates-en-action.fr et

Liste Rassemblement démocrate (Alexandre Harmand) : http://www.rassemblement-democrate.fr

 

 

  • Bloc "Pierre Creuzet"

 

Liste Vraiment MoDem (Pierre Creuzet) et Liste vraiment Orange (Aurélie Marchand) : http://www.92democrate.com

 

Les deux listes mettant en avant leur représentativité des différentes villes du 92, je trouve intéressant d'en faire le décompte:

 

Nombres de candidats au conseil départemental par ville (en rouge Liste harmand/Dupin et en bleu Liste Marchand/Creuzet):

 

Antony : 9 - 7

Asniere sur seine : 1019

Bagneux  : 8 -   0

Bois Colombes : 6 -   2

Boulogne-Billancourt :  7 -   22

Bourg La Reine : 4 -   2

Chatenay Malabry : 7 -   0

Chatillon : 6 -   3

Chaville  : 8 -   3

Clamart  :8 -   8

Clichy : 12 -   5

Colombes : 11 -  1      

Courbevoie : 1019

Fontenay aux roses :  7 -   3

Issy les Moulineaux : 97

Garches : 21

La garenne Colombes : 25

Le Plessis Robinson : 1 -   0

Levallois Përet  : 11 - 10

Malakoff : 1 - 8

Meudon : 8 - 4

Montrouge :  3 - 12

Nanterre  : 0 - 24

Neuilly sur Seine : 12 - 2

Puteaux :  8 -14

Rueil Malmaison : 12  -  6

Saint Cloud : 9  - 0

Sceaux : 10 -  0

Sêvres :   7 -  6

Suresnes :5  -  7

Vanves :  2  - 15

Vaucresson :  1 -  3

Ville d'Avray : 3  -  4

Villeneuve la Garenne : 2 -  1

 

Remarques :

 

  • Une ville non representée sur la liste Harmand/Dupin : Nanterre
  • Cinq villes non représentées sur la liste Marchand/Creuzet : Bagneux, Chatenay Malabry,Le plessis Robinson, Saint Cloud, Sceaux
  •  On constate que la répartition entre communes sur la liste Harmand est plus équilibrée que sur la liste Marchand sur laquelle des bastions se détachent très nettement.
  • La parité est respectée
  • Sur la liste Harmand il y a 34 élus ou ex-élus municipaux ou régionaux ; Pas d'indications à ce propos sur la liste Marchand
  • Sur la liste Harmand il apparait 3 candidats issus de CAP 21 ; Pas d'indication à ce propos sur la liste Marchand (mais j'en connais au moins un)

 

Première constatation au vu des professions de foi:

Les propositions faites par le Bloc Creuzet sont beaucoup plus détaillées que celles du Bloc Dupin qui sont plus généralistes (quoiqu'une mise à jour récente de son site précise un peu les axes).

Pour résumer Pierre Creuzet propose un programme clés en main , là ou Antoine Dupin propose de grands axes.

 

  • L'avantage d'un programme clé en main c'est que l'on sait dès le départ où l'on va, les différentes strates de l'organisation départementale sont définies à la base ainsi que les actions concrètes nécessaires; on à l'impression qu'il suffit de mettre les bonnes personnes aux bons endroits et que la machine va se mettre en place tout naturellement.Bref une organisation plus structurée et centralisée.

  • L'inconvénient que je verrais c'est que ca reste un programme théorique et que la réalité de terrain ne permettra pas forcément l'organisation telle qu'elle est définie d'où les risques de déception si au final la réalité impose d'autres choix en cours de route.sans compter le risque que cela limite la souplesse de l'organisation.On voit ce qu'il en est dans la politique nationale: à partir du moment où des engagements précis ont été pris, il est souvent difficile aux gens élus de revenir en arrière même s'ils se rendent compte que la bonne idée théorique se montre à l'usage pas si bonne que ça.

 

  • En ce qui concerne le principe des grands axes, ils ont l'avantage me semble - t il de pouvoir donner de grandes orientations en se permettant néanmoins d'adapter les propositions et le rythme de leur mise en oeuvre en fonction de la réalité du terrain et d'éventuelles propositions venant de ce même terrain.Bref une gestion plus souple et plus en lien avec le terrain.
  • Le desavantage c'est  qu'on a une vision plue floue sur la manière dont les candidats envisagent les actions concrêtes à mener sur le terrain d' où le risque de se retrouver avec le meilleur comme avec le pire. Les élus risquent de se retrouver en porte à faux avec des militants qui pourraient se sentir floués si l 'application concrête était différente de l'image qu'eux même en avaient.Cela implique une réelle confiance envers les gens en charge de l'organisation ( donc envers les candidats).

 

Il est assez difficile de faire un parallèle entre les deux programmes tant ils me paraissent découler de deux logiques différentes même si  je pense que les objectifs sont les mêmes au final.

Pour avoir le détails des propositions rendez vous sur les sites des listes citées plus haut.

 

Au final si on se base uniquement sur les infos papiers ou internet et si on est pas dans un des deux camps, il est difficile me semble-t-il de trancher entre les deux blocs car au final ce sont des gens que nous allons élire et leur personnalité me parait aussi importante voire plus que ce qu'ils disent.

Pour se convaincre de cette notion, il suffit de se souvenir du dynamisme et du volontarisme forcené de notre cher président de la république qui nous promettait le grand soir version ump et le bonheur pour tous. Quand on voit le résultat , on se dit que finalement les analyses sur la personnalité de Nicolas Sarkozy avant la presidentielle était beaucoup plus dans le vrai que tous ses dicours volontaristes.

 

Et pour ca je pense qu'il faut les voir en live pour se faire une idée et avoir un ressenti.

A mon modeste niveau , j'avoue que je ne connais aucune des figures de proue des différentes listes à l'exception notable d'Antoine Dupin que je connais.

J'avoue que j'apprécie plutôt le personnage et que j'avais donc un a priori favorable le concernant.

Je n'avais pas d' a priori particulier concernant Pierre Creuzet vu que je ne l 'ai jamais rencontré.

 

La solution de facilité pour moi aurait été de dire, je connais Antoine, j'ai plutôt confiance en lui et en voiture simone, je vote pour lui...

Etant un Bayrouiste Convaincu, je me vois mal aller voter par simple loyauté sans me soucier plus avant des projets... Bayrou dit souvent qu'il

faut en finir avec les élus godillots qui font ce qu'on leur dit de faire.Pourquoi voudriez vous donc que les adhérent aient le même comportement godillot ?

 

J'ai donc assisté à deux réunions ces derniers jours:

 

Mardi 23 :Café démocrate des listes Harmand/Dupin à Boulogne Billancourt

Mercredi 24 : Meeting de fin de campagne des listes Marchand/Creuzet à Nanterre.

 

Café démocrate du 23 septembre:

Cette rencontre s'est déroulée dans l'arrière Salle d'un café à Boulogne Billancourt.Je ne saurai dire combien on était car la salle était vraiment petite et on était assez sérrés dedans.

L'Ambiance était conviviale et détendue et j'ai pu assez facilement discuter avec les gens présents et parmi eux les candidats à la presidence départementale.Il m'est difficile de dire qui était engagé sur les listes et qui ne l'était pas car aucun signe distinctif ne différenciait les candidats ce qui n'est pas forcément un tort car j'ai toujours trouvé que les gros badges des candidats avaient quelque chose d'intimidant et de bloquant.

Donc là ce n'était pas le cas et j'ai donc discuté avec quelques personnes dont des colistier(e)s que j'ai reconnu grâce à leur photo dans la profession de foi.

Les deux têtes de liste étaient présentes ( Antoine Dupin pour la presidence et Alexandre Harmand pour le conseil départemental).

Je pense que l'audience était principalement composée de Colistiers et de sympathisants.

A un moment de la soirée, quand on a demandé s'il y avait des questions j'ai senti que je devais avoir une tête à vouloir poser une question car on m' a fait comprendre qu'on m'avait repéré.Comme je ne suis pas du genre à me défiler, j'ai posé ma question (peut être de façon un peu confuse car ça m'est tombé dessus un peu rapidement).

J'ai d'abord expliqué que j'avais du mal à vraiment différencier les deux listes quant aux objectifs qui me semblaient plutôt proches, que j'étais là justement pour toucher du doigt cette différence. Pour faire mon intéressant j'ai exprimé mes doutes sur la notion de collégialité et mes craintes de lutte au sommet.

Il faut croire que j'ai du toucher un élement sensible car j'ai eu le droit de façon sympathique je le précise aux réponses d'Antoine et de trois de ses colistiers.

D'abord pour défendre la notion de collégialité et pour affirmer haut et fort qu'il n'était pas question de reproduire des modes de fonctionnement passés avec le chef et pas une tête qui dépasse.Ils se voient vraiment comme une vrai équipe autour D'antoine Dupin et je reconnais avoir été impressionné par la force de conviction dégagée particulierement par Marie Darves-Bornoz Virapatirin qui vient de Bagneux qui expliquait son implication sur la liste par le projet qui lui avait été proposé qui lui paraissait cohérent et crédible.

Sur la question de ce qui différenciait sa liste de celle de son concurrent, Antoine Dupin a d'abord reconnu les qualités de son adversaire comme son dynamisme et ses qualités de meneur mais il considère que dans cette phase de construction du mouvement départemental, il faut privilégier le rassemblement, la concertation et l'écoute afin de construire une structure forte apte à porter nos ambitions.

Antoine Dupin considere qu'il a les qualités nécéssaires pour effectuer ce travail ( soutenu en cela par ses colistiers) et estime être "l'homme de la situation".

Lors de cette réunion , il est à remarquer qu'il n'y a pas eu d'attaques contre la liste adverse dans les interventions publiques ( dans les discussion informelles entre les gens présents, des critiques se sont exprimée plus clairement ce qui ne me semble pas anormal en soi).

Pour conclure , je dirai que j'ai apprécié ce café démocrate ainsi que l'état d'esprit de cette liste que j'ai sentie extremement soudée et motivée.

Cela n' a donc pas modifié la bonne image que j'ai d'Antoine Dupin mais m' a rassuré sur la qualité des gens composant sa liste.

Meeting de fin de Campagne du mercredi 24 septembre:

L'ambiance de cette réunion était très différente de la précédente ce qui est normal vu que c'était le grand meeting de fin de campagne et non un simple café démocrate.

Ce meeting se tenait dans une salle de la mairie de Nanterre et dès l'arrivée on est dans l'ambiance avec grosses affiches Mouvement Democrate et Ballons Oranges.

La salle d'une contenance certaine était équipé d'un projecteur et d'une sonorisation en rapport avec l'évènement.

Il y avait pas mal de monde présent (je n'ai pas compté mais c'était assez rempli).

Contrairement au café démocrate d'Antoine Dupin, ici les colistiers étaient clairement identifiés par des badges.

Il faut le dire,comme pour leurs concurrents, l'audience était composée en grande partie de Colistiers et le reste était principalemnt composé de sympathisants reconnaissables à leur badges ronds aux couleurs de la liste.

La soirée s'est ouverte sur un petit discours d'une dame qui était présentée comme la doyenne des colistiers  qui apparemment était impliquée de longue date à l'udf accompagnée par Christophe Grébert  adhérent plus jeune  et plus récent avec pour objectif assumé de représenter de manière symbolique la diversité tant générationelle que politique de la liste.

Après cela, la soirée s'est déroulée avec présentation de la tete de Liste pour le conseil departementale (Aurélie Marchand), les candidats pour la présidence départementale et une description de leur programme.Je ne vais pas le détailler car comme je le dis au début il est assez fourni donc pour le retrouver , référez vous aux documents disponibles sur leur site de campagne.

Ce programme est extremement ambitieux et je me pose vraiment la question de savoir si toutes ces propositions sont vraiment applicables telles qu'elles alors que si on on regarde les choses en face,  force est de constater qu'il y a beaucoup d'adhérents qui ne souhaitent pas forcément s'investir à 300% .C'est vrai pour le MoDem comme c'est vrai pour les autres mouvements ( voire même les syndicats). Souvent à côté d'une minorité très motivée, il y a  une masse de militants qui ne sont pas forcément prêts a se donner corps et âme à une cause même s'ils la soutienne.

Il y a eu ensuite une séance de questions réponses avec l'auditoire. Plusieurs personnes ont posé leur question et ce qui m' a frappé, c'est l'impression de colère qui émanait de certains d'entre eux qui apparemment trouvaient que ca ne bougeait pas assez au MoDem et qu'il fallait être plus incisifs.Il me semble clair que ces personnes étaient acquises aux thèses des listes de Pierre Creuzet donc même si les questions étaient interessantes, elles ne détonaient pas avec l'état d'esprit ambiant.

Ce coup ci je n'ai pas posé de question , me sentant beaucoup moins à l'aise dans cette ambiance que dans la précédente.

Et encore j'ai eu la chance qu'un militant de ma ville investi sur cette liste soit présent ce qui m'a permis de me sentir un peu moins perdu au milieu de tout ça.

Une chose qui m'intéressait était d'entendre parler Pierre Creuzet car j'ai entendu beaucoup de choses à son propos donc j'étais assez impatient de voir le personnage en action.

Le personnage parait plutôt sympathique et a un réel charisme. Le dynamisme du bonhomme est évident et son attitude est êxtremement volontariste.Il sait parler et faire vibrer la corde sensible des démocrates que nous sommes quand il parle de Bayrou et des ambitions qu'il faut avoir pour le mouvement.

Je reconnais qu'il m' a plutôt impressionné.

Par contre contrairement à ce que j'avais constaté le 23, lors de cette réunion il y a eu des attaques publiques assez dures Contre Antoine Dupin par rapport à son action dans les instances provisoires du département durant l'année écoulée, son attitude lors des legislatives ainsi que sur les problèmes liés au débat entre les deux têtes de liste prévu ce jeudi 25 au siège du mouvement à Paris et pour lequel la présence d'Antoine Dupin n'était pas certaine, Pierre Creuzet estimant qu'il refusait le débat.

 

J'avoue que c'est un passage que je n'ai pas trop apprécié car je trouve toujours facile de désigner quelqun a la vindicte populaire sans que celui ci soit là pour répondre.Ce serait acceptable dans une lutte contre un autre parti mais vis à vis d'un autre démocrate , cela m' a quelque peu dérangé.Je pense surtout à la gestion du mouvement départemental l'année précédente qui n' a pas dû être évidente entre les defections, les trahisons,un encadrement décimé... J'imagine qu'une fois le conseil départemental et la présidence élus ce sera bien plus facile à gérer qu'avec les structures provisoires qui ont eu cours jusque là...Bref je n'ai pas aimé ces attaques...

 

********************** Apartée ***************************

Concernant le problème lié au débat du 25, les dernières informations en provenance de la commission électorale et des listes Dupin/Harmand semblent laisser envisager l'absence de celles ci lors du débat qui est malgré tout maintenu, j'éspère que finalement toutes les listes seront présentes ce soir.

Je ne vois pas trop quel intérêt aurait Antoine Dupin a refuser le débat la veille surtout que je considère qu'il ne dois pas craindre la confrontation avec Pierre Creuzet car même s'il est beaucoup moins à l'aise dans ce genre d'exercice que son compétiteur, il possède des qualités propres qu'il aurait tort de ne pas afficher.

********************* Fin de l'apartée ******************************

 

A la suite de cela un petit buffet était organisé mais vu qu'on approchait des 23h00, je suis rentré chez moi (  le fait que je ne me sois pas senti à l'aise a certainement  joué dans ma décision de ne pas m'éterniser sur place).

 

Alors quelles conclusions tirer de tout cela ?

 

En fait je ne sais pas trop car au final, on se retrouve face à deux états d'esprit et deux façon de concevoir l'organisation du mouvement departemental très différentes même si paradoxalement les objectifs sont peu ou prou les mêmes.

Le projet de Pierre Creuzet est extremement ambitieux et séduisant et d'un autre côté le projet d'Antoine Dupin me parait plus rassembleur et crédible.

Il y a quand même un truc qui me chiffone avec les appelations des listes de Pierre Creuzet "Vraiment MoDem" et "Vraiment Orange" car elles me paraissent porter une logique de division entre les militants. Le visionnage du reportage de France 3 sur cette soirée du 24 confirme mes impressions sur ce point là.Cessons d'opposer les anciens udf aux nouveaux arrivants, nous sommes tous démocrates.

Et après tout l'experience n'est pas une tare, c'est au contraire une force...

 

Mon tempérament et mon expérience me pousseraient plus à favoriser une démarche d'écoute et de dialoque qu'une démarche orientée vers l'action percutante.C'est certes plus lent en terme de résultats mais je pense qu'une attitude humble dans les rapports à ceux que nous devrons convaincre est de nature à favoriser une prise de conscience plus profonde et donc plus solide.Il y a donc de grandes chances qu' à titre personnel j'apporte ma voix aux listes Dupin/Harmand.

Mais j'imagine que des gens avec un tempérament différent du mien auront le raisonnement inverse.

Il n' y a pas de meilleur choix dans cette élection à mon sens.Je crois que les deux modes de pensés sont complémentaires et j'éspère qu'au final on trouvera un équilibre au niveau départemental pour le plus grand bien du mouvement.

Que voulez vous, moi au cinéma j'aime bien les happy end... on se refait pas ;o)

 

Bonne journée à toutes et à tous.

Partager cet article

Commenter cet article

Isabelle 06/09/2013 00:28

Tu racontes si bien qu'on si croirait.
L'avantage de lire ces articles qui datent un peu c'est que la suite est déjà écrite. Hâte de la découvrir.

Mais pas avant demain ça suffit maintenant. J'y vais pour de vrai après l'avoir dit 3 fois.