Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du rouge à l'orange

Il faut un début à tout

24 Septembre 2008 , Rédigé par serge92 Publié dans #Non classé

 

Bonsoir à toutes celles et ceux qui liront ces ligne,

cela fait quelques temps déjà que je caresse l'idée de mettre en ligne un blog consacré au mouvement politique auquel j'adhère : Le mouvement démocrate dit aussi MoDem.

Jusqu'ici je n'avais pas concrétisé cette idée plus je l'avoue par flemmardise qu'autre chose, me contentant de mettre des billets d'humeur sur mon blog personnel.

Il y a déjà pas mal de sites qui traitent de cette question mais je considère que chaque personne peut apporter quelque chose à la réflexion collective de par son parcours , sa sensibilité, sa philosophie de la vie...

Ce blog se veut sans prétention et n' a pour seul objectif que de me permettre d'exprimer mes opinions sur les sujets concernant notre mouvement et plus généralement sur l'actualité.Je ne prétend pas détenir une quelconque vérité (qui honnêtement pourrait le faire) ni les réponses aux problèmes du mouvement, je souhaite juste apporter ma modeste contribution au débat et eventuellement échanger avec d'éventuels lecteurs arrivés ici par hasard apres avoir cherché un raccourci qu'ils ne trouvèrent jamais... Oups je me trompe de série là ;o)

Le mieux je pense est de me présenter à vous.

Qui suis je ?

Mon prénom est Serge et travaille dans une filiale d'un grand groupe d'assurance.

J'exerce par ailleurs quelques activités syndicales dans le cadre de mon entreprise puisque je suis syndicaliste, Délégué du personnel et membre du comité d'entreprise.Cela m' a apporté beaucoup de choses dans la compréhension des autres et surtout cela m'a fait comprendre que si l'on voulait avancer , il fallait travailler y compris avec ceux qui ne sont pas forcément d'accord avec nous.Cela a plutôt bien fonctionné pour moi syndicalement parlant et je pense que la transposition à la politique est extrêmement pertinente.

D'où viens je ?

Je suis ce que l'on pourrait appeller un néo MoDem, c'est à dire un adhérent non issu de l'ancienne udf qui a adhéré dès la création du mouvement en juin 2007.

Mon parcours politique est quelque peu atypique car avant d'adhérer au MoDem , j'ai été adhérent du PCF pendant 10 ans ( D'où le titre donné à ce blog "Du rouge à l'orange").

J'avais déjà initié une démarche similaire en 2002 période durant laquelle je m'étais rapproché du mouvement républicain et citoyen de Jean Pierre Chevenement  mais qui qui n'avait finalement débouché sur rien vu la direction prise par ce mouvement après cette présidentielle.

On pourrait se demander quelle logique a bien pu me pousser à un tel grand écart.Je crois que cela tient à la conjonction de deux éléments principaux:

La lassitude que je ressentais depuis quelques temps dans mon ancien parti dû à l'impression grandissante que nous faisions du sur place et que la mode de fonctionnement du parti ne permettait pas d'évolution réelle. Je n'ai jamais été un amateur du prêt à penser et même si , contrairement à ce que pouraient penser certains, la parole est libre au pcf (on ne m'a jamais empêché d'exprimer des idées contradictoires), au final même si les militants ne sont pas forcément d'accord sur le fond, ils finissent toujours invariablement par se rallier à  à la position de la direction du parti (la fameuse ligne du parti).

Est ce dû à l'habitude, au découragement, à du cynisme ?? je n'en sais rien en fait, mais ce que je sais, c'est qu'il existe dans notre pays des besoins urgents qui nécessitent une approche pragmatique et efficace des problèmes.Si on ajoute à cela,les tabous qui existent en matière politique et économique qui limitent le champs de la reflexion, on en arrive à un mouvement bloqué et incapable d'évoluer.

Je me souviens d'un reportage télévisé diffusé dans un JT qui expliquait la situation d'une femme qui vivait avec son fils de 5 ans dans une voiture. J'avoue que ce reportage m'a marqué et m' a amené à m'interroger sur le sens de mon engagement et sur la pertinence qu'il y avait à se bercer d'illusion dans une structure figée en espérant des lendemains qui chantent.

J'ai été tenté à un moment donné de lacher mon engagement politique mais c'est à ce moment là que j'ai entendu une petite musique (qui nous fait arriver au deuxième élement de ma démonstration) qui a reveillé mon intérêt pour la chose politique.Cette petite musique , nous sommes nombreux à l'avoir entendue au Mouvement démocrate, c'était celle de François Bayrou exprimant sa vision de l'état de notre pays tant d'un point de vue institutionnel, qu'économique et social ainsi que son projet pour l'avenir.

Cela a été une bouffée d'air frais. Le discours était cohérent,réaliste mais ambitieux, était porteur de vraies valeurs et surtout avait une portée humaniste qui correspondait à ma vision des choses. De plus cette idée qu'on pouvait travailler en bonne intelligence avec des gens aux opinions différentes des notres pour le bien commun me parlait d'autant plus qu'elle correspondait à quelquechose que j'avais pu constater dans mon experience syndicale.

Alors bien sûr, Bayrou ne remet en cause ni le capitalisme, ni la mondialisation mais je me suis dit que devant les urgences auxquelles notre pays est confronté, les moyens d' y répondre importaient peu tant qu'ils répondaient aux besoins fondamentaux de nos concitoyens (Avoir un toit, un travail, gagner suffisament pour vivre dignement avec sa famille, avoir accès aux loisirs, à la culture , à l'éducation, aux soins...),tout cela dans le respect des gens et des principes républicains auquels je tiens beaucoup.

Pendant plusieurs mois, j'ai sérieusement réfléchi à mon engagement en me documentant le plus possible sur le projet, les valeurs , le parcours de François Bayrou.

Entre temps était survenu l'échec lamentable des collectifs anti liberaux qui a achevé de me convaincre du peu d'efficacité de la gauche radicale à court et moyen terme en tout cas.

Je pense que c'est là que j'ai basculé. J'ai commencé à faire la promotion autour de moi des idées de François Bayrou puis de sa candidature à la présidence de la république. Lors du 1er tour de la présidentielle, c'est sans aucun état d'âme que j'ai mis un bulletin François Bayrou dans l'urne.

Par respect pour mes anciens camarades, j'ai choisi de ne pas participer à la campagne des legislatives qui a suivi et c'est seulement à l'issue de celle ci que j'ai commencé à fréquenter les cercles démocrates de ma ville.

Et depuis ?

Je ne dirai pas que je suis l'adhérent le plus impliqué mais Je participe régulièrement aux réunions de ma section locale, je m'informe de l'actualité et des débats qui traversent le mouvement principalement par le biais d'internet et je n'hésite pas a aller ferrailler sur des forums de discussion ou certains blogs quand certaines choses ne me plaisent pas.

J'ai participé en tant que colistier à la liste MoDem aux municipales sur ma ville et à cette occasion j'ai été très agréablement surpris par la bonne ambiance et la convivialité qui regnait entre nous malgré nos origines politiques différentes.

Je compte bien m'impliquer pour les prochaines échéances électorales et retrouver ainsi les joies du tractage et du collage :o)

Voilà , j'ai essayé de vous décrire du mieux que j'ai pu (vu l'heure très tardive) mon parcours et les motivations qui m'ont amené à créer ce blog.

Je vais donc aller me coucher et demain j'écrirai mon premier billet consacré à l'actualité.

Partager cet article

Commenter cet article